Comment configurer WordPress : Guide ultime pour les débutants

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur reddit
Partager sur email

Bienvenue dans ce guide ultime pour apprendre à bien configurer votre nouveau blog ou site WordPress.

Tout au long de ce guide, nous allons utiliser mpi-formations.fr comme adresse de site web pour illustrer nos exemples. Il conviendra bien évidemment de remplacer mpi-formations.fr par l’adresse de votre site lorsque vous configurerez votre site WordPress.

Si vous n’avez pas encore de site ou de blog, vous pouvez découvrir comment en créer un grâce à notre guide Comment créer un blog.

C’est parti pour configurer WordPress !

Étape 1 : Se connecter à l’interface d’administration

Si vous vous rendez directement sur votre site web, mpi-formations.fr dans notre exemple, vous arriverez sur la page d’accueil de votre site, comme illustré ci-dessous.

Thème Twenty Twenty par défaut de WordPress

Suivant l’hébergeur où est stocké votre blog et suivant les paramètres que vous avez possiblement déjà appliqués lors de l’installation de WordPress, il se peut que vous ayez un thème (le design de votre site) complètement différent.

La page d’accueil ci-dessus représente la page par défaut de WordPress avec le thème par défaut, nommé Twenty Twenty (“vingt vingt” en français, en référence à l’année 2020).

Si vous lisez cet article en 2021, le thème par défaut sera probablement Twenty One (“vingt un”, en français, soit 2021). En effet, WordPress publie un nouveau thème par défaut chaque année.

Accéder au panneau d’administration

Pour accéder au panneau d’administration, il faut d’abord vous identifier en tant qu’administrateur. Pour accéder à la page de connexion, tapez mpi-formations.fr/wp-login.php (n’oubliez pas de remplacer mpi-formations.fr par l’adresse de votre site web).

Vous pouvez aussi cliquer sur “Connexion” sur la page d’accueil de votre site dans la partie “Meta“.

Configurer WordPress : Page de connexion d'un site WordPress
La page de connexion de votre site.

Entrez maintenant votre identifiant et votre mot de passe. Cliquez sur la case “Se souvenir de moi” si vous souhaitez éviter d’avoir à retaper vos identifiants régulièrement, puis cliquez sur “Se connecter“. Si vous n’avez pas fait d’erreurs, vous devriez arriver sur le panneau d’administration de votre site WordPress.

Configurer WordPress : Tableau de bord d'un site WordPress

Vous voici maintenant sur la page mpi-formations/wp-admin/. Vous pouvez mettre cette page en favoris pour pouvoir accéder à l’administration de votre blog WordPress plus rapidement.

Passons maintenant à l’étape suivante.

Étape 2 : Configurer WordPress

Bien, il est maintenant temps de paramétrer la configuration basique de votre site WordPress.

Rendez-vous dans “Apparence” > “Personnaliser” dans le menu de gauche.

Configurer WordPress : Personnalisation d'un site WordPress

Ici, vous pouvez personnaliser l’apparence de votre site tout en voyant en temps réel les modifications apportées.

Cliquez sur “Identité du site” dans le menu de gauche.

Configurer WordPress : Identité d'un site WordPress

Donner un nom et un slogan à votre site

Ici, nous allons pouvoir paramétrer les options d’identité de votre site. Commencez par remplir les deux champ “Titre du site” et “Slogan“.

Identité d'un site WordPress

Vous pouvez constater dans l’apparence du site (la partie droite) que le titre et le slogan reflètent désormais ce que j’ai saisi en paramètres dans la partie gauche.

Si vous n’êtes pas encore certain de votre titre ou slogan, vous pourrez toujours revenir plus tard sur cette page pour les définir. Le slogan n’est pas obligatoire et vous pouvez laisser le champ vide si vous le souhaitez.

Le titre apparaîtra notamment dans le nom de l’onglet dans votre navigateur.

Définir le logo et la favicon

Afin de définir le logo de votre site, cliquez sur “Sélectionner un logo“. Vous verrez alors la boite de dialogue ci-dessous, vous permettant d’uploader l’image de votre logo.

Vous pouvez soit effectuer un glisser-déposer (ou drag & drop) dans la boite de dialogue ou bien cliquer sur “Sélectionner des fichiers” qui affichera la boite de dialogue de sélection de fichier de votre système d’exploitation.

Une fois le fichier uploadé, WordPress vous demandera si vous souhaitez recadrer votre logo. Par défaut, WordPress vous présélectionne un recadrage plus ou moins carré. Vous pouvez ajuster les bords du recadrage pour l’adpater à votre loogo, ou bien ignorer le recadrage (comme pour le logo ci-dessous par exemple) en cliquant sur “Pas de racadrage“.

Recadrage logo site WordPress

Votre logo est alors ajouté à votre bibliothèque de médias. Dans notre cas (et si vous n’avez pas importé le contenu du thème que vous avez possiblement défini auparavant), la grille de médias ne devrait contenir que le logo et être présélectionné (entouré en bleu plus petit icone “check”) .

Bibliothèque de médias WordPress

Vous pouvez remplir les champ “Titre” et “Légende” dans la partie gauche. Cela indique à Google quelle est la nature de l’image.

Propriétés média WordPress

Cliquez ensuite sur “Sélectionner“. Vous pourrez voir votre nouveau logo dans la prévisualisation de votre site.

On passe ensuite à la favicon. Pour information, la favicon est la petite icone s’affichant dans les onglets de votre navigateur, à gauche du titre de chaque onglet.

La favicon doit être de forme carrée, mesurer au moins 512 x 512 pixels. C’est souvent une version simplifiée de votre logo, sans le texte.

Cliquez sur “Sélectionner l’icone du site” et refaites le même processus que pour le logo. Il se peut que la prévisualisation de la favicon ne fonctionne pas très bien, comme ci-dessous.

Configuration favicon site WordPress

Cliquez ensuite sur “Publier” en haut pour appliquer vos modifications. Si vous visitez de nouveau votre page d’accueil, vous pourrez voir votre logo, ainsi que votre titre et favicon dans l’onglet du navigateur.

favicon onglet navigateur
Ma favicon noire ne se voit pas très bien sur des onglets foncés…

Vous aurez peut-être remarqué que la page d’accueil de votre site a changé et le menu s’est étoffé de nouveaux éléments.

L’ancienne page d’accueil est maintenant la page “Blog” et vous avez deux nouvelles pages “À propos de” et “Contact“.

Configurer le format de date et heure

Rendez-vous dans “Paramètres” > “Général“.

En bas de l’écran, vous pouvez voir les paramètres définis pour le fuseau horaire, les format de l’affichage des dates et de l’heure qui seront utilisés sur votre blog.

Réglages site WordPress

Vous pouvez modifiez ces paramètres selon vos préférences. Pour ma part, vivant en France, j’ai choisi le fuseau horaire correspondant à Paris.

Pour le format des dates, j’ai choisi la première option “18 mars 2020” (date à laquelle j’écris cet article).

Pour le format de l’heure, j’ai choisi un format personnalisé “G\hi” qui affichera les heures sous cette forme : 17h30.

Mes réglages de site WordPress

Configurer les permaliens

Les perma-quoi ?

Le permalien (dérivé de l’anglais “permalink“) est l’URL (adresse web) complète que vous voyez – et utilisez – dans la barre d’adresse de votre navigateur pour tout article, page ou autre contenu de votre site. Il s’agit d’un lien permanent, d’où le nom de permalien. Un permalien peut inclure votre nom de domaine (comme mpi-formations.fr par exemple) plus ce que l’on appelle un slug, le morceau d’URL qui vient après le nom de domaine. Il peut s’agir d’une date, d’une catégorie ou de tout ce qui vous plaît. Un simple permalien rend une URL facile à comprendre et à partager.

Par exemple, le permalien de cet article est https://www.project41.fr/configurer-wordpress-guide-ultime-debutants

Configuration

Rendez-vous dans “Réglages” > “Permaliens” dans le menu de gauche.

Permaliens site WordPress

On vous propose plusieurs choix. Si ce n’est pas déjà sélectionné, je vous conseille fortement de choisir l’option “Titre de la publication“. C’est la meilleure option en ce qui concerne le SEO de votre site.

Étape 3 : Faire le ménage !

L’installation par défaut de WordPress est livrée avec des articles et des pages par défaut. Ces articles et ces pages ne servant qu’à des fins de démonstration, il est préférable de les supprimer.

Notez que votre site semblera bien vide une fois cette étape passée puisque vous n’aurez plus de contenu (articles et page) disponibles.

Nettoyer les articles de démonstration

Dans le menu de gauche, cliquez sur “Articles“. Vous arrivez sur la liste des articles présents sur votre blog. Comme vous pouvez le voir ci-dessous, vous avez un article dont le titre est “Hello World” (“Bonjour le monde” en français).

Notez que suivant votre installation de WordPress initiale, il se peut que vous ayez plusieurs articles de démonstrations.

Liste articles site WordPress

En survolant “Hello World“, vous avez accès à un certain nombre d’actions, dont “Corbeille” et “Afficher“.

Cliquer sur “Afficher” vous emmènera sur la page de l’article en question, comme ci-dessous.

Article de démonstration de WordPress

Ici, vous pouvez voir à quoi resssemble un article (très court certes) sur votre blog. Vous noterez que l’article est en anglais, d’où le besoin de le supprimer, entre autre.

Vous aurez peut être observé une barre noire en haut de votre site. C’est la barre d’administration de WordPress. Elle s’affichera sur toutes les pages de votre site tant que vous serez connectés. Vos visiteurs, eux, ne la verront jamais.

Cette barre vous permet d’accéder rapidement à certaines section de l’administration de WordPress ou d’effectuer des actions rapides.

Barre d’administration site WordPress
La barre d’administration de WordPress

Revenez à la liste des articles dans l’administration de WordPress, survolez “Hello World” et cliquez sur “Corbeille” pour envoyer cet article à la poubelle.

Liste des articles vide
Plus aucun article !

Répétez l’opération si vous avez d’autres articles dans la liste et que vous ne souhaitez pas les conserver.

Nettoyer les pages de démonstration

Bien, il est temps de maintenant supprimer les pages inutiles de votre site. Cliquez sur “Pages” dans le menu de gauche.

Vous voyez ici les différentes pages présentes sur votre site.

Liste des pages site WordPress

Vous noterez ici que certaines pages ont plusieurs mentions.

La page “Blog” est annoté de la mention “Page des articles“. WordPress a défini cette page comme étant la page affichant vos articles.

La page “Le nouveau E-Mucem ouvre ses portes” porte la mention “Page d’accueil“. C’est donc la page qui s’affiche quand les visiteurs arrivent sur votre site.

Enfin, la page “Privacy Policy” (“Politique de confidentialité“) est annoté de la mention “Brouillon” ainsi que “Page de politique de confidentialité“.

La mention Brouillon signifie qu’une page a été créé, voire même éditée mais qu’elle n’a pas été publiée et n’est donc pas visible par vos visiteurs. Seuls vous pouvez éditer et visualiser cet article en cours.

La mention “Page de politique de confidentialité” indique quant à elle à WordPress que cette page est la page de politique de confidentialité de votre site web.

Pour visualiser une page, survolez-la dans la liste et cliquez sur “Afficher“.

Page de démonstration de WordPress

Voici, ci-dessus, à quoi ressemble la page “Sample Page” (“Page de Démonstration” en français) sur votre site.

Revenez à la liste des pages, puis supprimez les pages inutiles de la même manière que vous avez supprimé les articles. Survolez une page puis cliquez sur “Corbeille“.

Vous pouvez supprimer la page de politique de confidentialité, nous en créerons plus tard dans ce guide. En l’état, elle est en anglais et à moitié remplie, elle ne devrait donc pas vous servir.

Si vous supprimez la page d’accueil, la page “Blog” deviendra la nouvelle page d’accueil. Les mentions “Page d’accueil” et “Page des articles” ne seront alors plus visibles.

Si vous créez un blog, vous pouvez conserver la page “À propos de“.

Enfin, la page “Contact” devrait être utile à tout site internet.

Nettoyer les commentaires

Après les articles et les pages, c’est au tour des commentaires. Cliquez sur “Commentaires” dans le menu de gauche.

Si vous avez supprimé tous les articles, vous ne devriez voir aucun commentaire comme ci-dessous :

Aucun commentaire…

Dans le cas contraire, vous pouvez supprimer les commentaires inutiles, de la même manière que vous avez procédé pour les articles et les pages.

Étape 4 : Ajouter des extensions (optionnel mais conseillé)

Une extension WordPress, c’est quoi ?

Une extension (encore appelé “plugin“), est un petit programme qui vient ajouter des fonctionnalités ou modifier le comportement de votre site web.

Il existe des milliers d’extensions disponibles gratuitement et qui peuvent être installées sur votre blog très facilement (nous y viendront bientôt). Vous pourrez par exemple transformer votre site en une plateforme e-commerce complète, ou bien ajouter des fonctionnalités de partage sur les réseaux sociaux par exemple. Les possibilités sont infinies.

Pourquoi utiliser des extensions WordPress ?

Ajouter des extensions est un processus simple, facile et rapide qui vous permet d’ajouter rapidement tout un tas de fonctionnalités à votre site web. Ces extensions, qui sont créées par des développeurs, vous évitent d’avoir à modifier le code de votre site web pour programmer les fonctionnalités souhaitées.

Que vous vouliez créer un blog, un site vitrine, un site e-commerce ou autre, je vous recommande d’installer au minimum les extensions suivantes sur votre site WordPress. Elles contribuerons à la sécurité de votre site ainsi qu’à booster ses performances et faire en sorte d’être mieux placé dans les résultats de Google.

Vous pouvez retrouver des extensions supplémentaires sur ma page Ressources.

À l’exception de WP Rocket, toutes les extensions listées ci-dessous sont gratuites.

Extensions pour la sécurité

WPS Hide Login

Plugin WordPress WPS Hide Login

WPS Hide Login est un petit plugin dont le seul objectif est de changer l’adresse de la page de connexion de votre site WordPress.

Par exemple, au lieu de mpi-formations/wp-login.php, vous allez pouvoir définir mpi-formations.fr/connectemoi comme nouvelle page de connexion.

La page mpi-formations/wp-login.php deviendra alors inaccessible, prévenant ainsi 95% des tentatives de piratage sur votre site web.

WordFence

Plugin WordPress Wordfence

WordFence est un pare-feu pour votre site WordPress. De la même manière que vous avez un parefeu sur votre ordinateur, WordFence vous protégera des attaques de pirates et autres hackers.

Advanced noCaptcha & invisible Captcha

Plugin WordPress Google reCAPTCHA

Vous connaissez Google reCAPTCHA ? Mais si, c’est cette petit case à cocher qui vous demande si vous n’êtes pas un robot et qui vous demande parfois de sélectionner des images pour vérifier que vous êtes bien un humain ?

Google reCAPTCHA a pour but d’empêcher la plupart des bots (ces petits programmes indépendants) qui chercheraient à commenter vos articles uniquement avec du spam (messages indésirables, contenant souvent un lien vers une pub ou un site dangereux).

Il existe une version invisible de Google reCAPTCHA qui fonctionne aussi bien que sa version “case à cocher”.

Extensions pour la vitesse

WP Rocket

Plugin WordPress WP Rocket

Le meilleur plugin pour améliorer la vitesse de votre site WordPress est de loin WP Rocket, et c’est le plugin que j’utilise sur ce site.

J’ai pu observer un très gros gain de performance par rapport au plugin WP Super Cache (ci-dessous) que j’utilisais avant et qui est lui gratuit.

Ce plugin n’est pas gratuit mais a déjà été adopté par plus d’un million de sites web, preuve de son efficacité.

WP Super Cache

Plugin WordPress WP Super Cache

Comme WP Rocket, WP Super Cache est une extension permettant d’améliorer les performances de votre site. Pas aussi rapide que WP Rocket, elle a l’avantage d’être gratuite.

Accelerated Mobiles Pages

Plugin WordPress AMP for WP

AMP c’est la version “épurée” que votre site affiche sur les téléphones mobiles. Les pages AMP sont censées être beaucoup moins lourdes et donc beaucoup plus rapides à afficher.

Même si vous avez un thème responsive (qui s’adapte en fonction de la taille de l’écran), Google préférera les pages AMP.

Le plugin AMP for WP permet d’appliquer le format AMP à tout votre site lorsque l’appareil naviguant sur votre site est un smartphone.

Extensions pour le SEO

Rank Math SEO

Plugin WordPress Rank Math

Le SEO est encore quelque chose d’étrange et distant pour vous ? Ne vous inquiétez pas, Rank Math SEO est là pour vous aider.

Après une configuration rapide, Rank Math SEO sera là pour vous aider à rédiger vos articles pour qu’ils aient le plus de chances de se positionner dans les premiers résultats de Google.

Easy Table of Contents

Ce plugin dont le nom pourrait être traduit par “Table des matières facile” va vous permettre d’ajouter à vos articles une table des matières générée automatiquement .

Et ça, c’est très bon pour essayer d’arriver en première place dans les résultats de Google !

Exemple où mon article arrive avant le premier résultat sur Google

Extensions pour la statistiques

MonsterInsights

Plugin WordPress MinsterInsights

MonsterInsights, c’est un plugin qui va vous permettre de connecter facilement à votre compte Google Analytics pour que vous puissiez suivre le trafic généré par vos visiteurs.

Vous pourrez ainsi voir l’évolution du trafic de votre site sous forme de graphiques.

Extensions pour la partie légale

GDPR Cookie Notice

Plugin WordPress GDPR Cookie Consent

Probablement personne n’aime voir ces petits bandeaux pour accepter les cookies sur chaque site sur lequel on passe mais vaut mieux être en réglementation avec la loi !

Le plugin GDPR Cookie consent vous permettra très facilement d’être en conformité avec le RGPD (le Règlement Général sur la Protection des Données, GDPR en anglais).

Comment installer un plugin WordPress ?

Installation automatique

Nous allons dans cet exemple installer la première extension de la liste, WPS Hide Login.

Rendez-vous dans “Extensions” > “Ajouter” dans le menu de gauche.

WordPress Catalogue extensions

Dans le champ de recherche, en haut à droite (“Rechercher des extensions…“), tapez le nom de l’extension désirée, ici “WPS Hide Login“.

WordPress Catalogue extensions recherche

WordPress va alors rechercher dans son catalogue d’extensions celles qui correspondent de près ou de loin au nom que vous avez saisi.

En première position, on trouve l’extension que nous recherchons, WPS Hide Login. Pour l’installer, rien de plus simple, cliquez simplement sur “Installer” sur l’extension choisie.

WordPress installation extension

Le bouton “Installer” se transforme alors en “Installation” avec une petite animation de chargement. Lorsque l’installation est terminée, le bouton se transforme en “Activer“, comme ci-dessous.

Cliquez alors sur le bouton “Activer” pour activer l’extension sur votre site web. En général, le bouton “Activer” vous redirigera vers la liste des extensions installées sur votre blog, comme ci-dessous. Mais certaines extensions peuvent vous rediriger vers d’autres pages, comme une page de configuration propre à l’extension qui vient d’être activée par exemple.

WordPress extensions

Installation manuelle

Dans le cas où une extension ne serait pas disponible sur le catalogue en ligne de WordPress (c’est le cas de la majorité des extensions payantes par exemple), vous devrez procéder à une installation manuelle.

Pour ce faire, rendez-vous comme pour une installation automatique sur “Extensions” > “Ajouter” dans le menu de gauche.

Cliquez cette fois-ci sur le bouton “Téléverser une extension“, en haut.

Le bouton en haut de la page

Vous devriez voir apparaître la section ci-dessous. Cliquez sur “Choisir un fichier“. La boite de dialogue de fichier s’affiche alors et vous devez sélectionner le fichier de l’extension à installer.

Dans cet exemple, nous allons installer l’extension WP Rocket (extension payante pour améliorer les performances de votre site WordPress).

Le fichier d’installation est un fichier au format ZIP. Une fois votre fichier sélectionné, vous devriez voir apparaître le nom du fichier à côté du bouton. Cliquez sur “Installer” pour installer l’extension.

Une fois l’extension activée, vous êtes redirigé vers la page de succès ci-dessous. Il ne vous reste plus qu’à cliquer sur le bouton “Activer” pour activer l’extension.

Étape 5 : Choisir un thème

Choisir un thème est une étape importante puisque le thème définit l’aspect et le design de votre nouveau site web.

Il existe des milliers de thèmes disponibles pour WordPress, gratuits et payants.

Je vous offre ci-dessous quelques pistes pour trouver un thème qui vous conviendra.

Thèmes gratuits dans le catalogue WordPress

Vous pouvez accéder à des milliers de thèmes directement depuis l’administration de votre blog WordPress. Cliquez sur “Apparence” > “Thèmes“.

WordPress thémes installés

Vous pouvez ici voir les thèmes qui sont installés sur votre site et celui qui actuellement utilisé, Twenty Twenty, en première place.

Si vous survolez les autres thèmes, vous verrez un bouton “Prévisualiser” qui vous permettra de voir à quoi ressemblerait votre site avec cet autre thème. Néanmoins, comme votre site est vide, la prévisualisation ne sera pas très démonstrative car aucun contenu ne sera réellement visible.

WordPress aperçu thème Twenty Seventeen
Prévisualisation du thème Twenty Seventeen

Pour voir d’autres thèmes, cliquez sur le bouton “Ajouter” en haut ou sur “Ajouter un thème“.

WordPress catalogue thèmes
15 thèmes mis en avant

Vous voici sur le catalogue de thèmes de WordPress. Par défaut, on vous montre une petite sélection de thèmes mis en avant. Pour accéder à un panel plus large de thèmes, vous pouvez sélectionner “Populaires” ou “Derniers en date” dans le menu supérieur.

7402 thèmes disponibles

Avec autant de thèmes disponibles, pas facile de vous y retrouver. WordPress vous offre cependant la possibilité de filtrer ces thèmes selon plusieurs paramètres. Pour ce faire, cliquez sur “Filtre de fonctionnalités“.

WordPress filtres thèmes

Ici, vous pouvez filtrer les thèmes selon plusieurs options. Notamment le type de site web que vous voulez construire, les fonctionnalités recherchées ainsi que la disposition du site.

Vous pouvez sélectionner plusieurs options dans chaque colonne. Une fois votre choix fait, cliquez sur “Appliquer les filtres” et WordPress vous affichera les thèmes correspondants à vos besoins.

Au survol d’un thème, vous pourrez cliquer sur “Aperçu” pour avoir un aperçu de l’aspect du thème en question.

L’aperçu du thème est basé sur un site WordPress avec du contenu de démonstration (il n’est pas basé sur votre site donc).

Les aperçus peuvent très souvent ne pas correspondre avec l’image de présentation du thème. Il n’est donc pas forcément facile de se rendre compte réellement du design du thème sélectionné.

WordPress aperçu thème
Aperçu du thème Colibri WP

Thèmes gratuits sur le net

Vous pourrez trouver des sélections de thèmes gratuits sur internet en tapant “meilleurs thèmes WordPress gratuit” sur Google.

Il y a toujours beaucoup de sites qui se feront un plaisir de trouver une liste des meilleurs thèmes gratuits.

Thèmes payants

Mais pourquoi payer pour un thème alors qu’il existe des milliers de thèmes gratuits me direz-vous ?

Les thèmes payants sont souvent le fruit du travail de plusieurs années et sont constamment mis à jour pour être compatible avec les évolutions de WordPress.

Il regorgent aussi de nombreuses fonctionnalités supplémentaires.

Les thèmes que je vous propose ci-dessous sont tous des thèmes polyvalents. C’est-à-dire que vous pouvez aussi bien construire un blog, qu’un site vitrine ou même un site e-commerce avec le même thème.

Divi

Thème WordPress Divi

Divi est à la fois un thème WordPress et un constructeur de thème, c’est-à-dire que vous pouvez éditer n’importe quelle partie de votre site comme bon vous semble, là où ne pouvez que paramétrer certains aspects sur un thème classique.

Le constructeur de thème vous permet à la fois d’éditer mais aussi d’ajouter et supprimer des éléments, blocs et sections.

Divi vous offre plus de 100 designs de sites web personnalisables ainsi que 800 pages au design unique.

Divi est traduit en français (ce qui n’est pas le cas de tous les thèmes), bien que son site web ne le soit pas.

Elementor

Plugin WordPress Elementor

Comme Divi, Elementor est un constructeur de site. Ses fonctionnalités en terme de construction de page web sont un cran au dessus de celles de Divi, mais Elementor n’offre que quelques designs de site de départ.

Elementor est plus destinés à ceux qui, comme moi, préfèrent créer un design à partir de zéro. Project 41 a été entièrement construit avec Elementor.

Elementor est aussi disponible en français.

MyThemeShop

MyThemeShop est l’éditeur de la célèbre extension Rank Math SEO. Ils vous proposent plus de 80 thèmes premium de qualité.

Ils proposent un abonnement qui vous permettra de profiter de tous leurs thèmes ainsi qu’un accès gratuit à leur vingtaine d’extensions premium.

Newspaper

Thème WordPress Newspaper

Newspaper est le thème qu’il vous faut si vous comptez créer un blog, un magazine, un journal ou tout autre site web basé sur du contenu.

Newspaper vous offre 80 superbes design, tous spécialisés dans un domaine tel que le voyage, le sport, la beauté, etc…

Le thème Newspaper est très personnalisable et profite aussi d’extensions spécialement conçues pour des fonctionnalités uniques.

Avada

Thème WordPress Avada

Avada est probablement le thème le plus vendu sur ThemeForest, une place de marché pour les thèmes de sites web.

Avada vous propose plus de 60 designs de sites sur lesquels démarrer. C’est probablement le thème le plus personnalisables de tous.

Uncode

Thème WordPress Uncode

Uncode est un autre best-seller sur ThemeForest, derrière Avada et NewsPaper.

TheGem

Thème WordPress TheGem

TheGem est un autre best-seller sur ThemeForest, derrière Avada, NewsPaper et Uncode.

Étape 6 : Installer le thème

Bien, maintenant que vous avez choisi votre thème, il est temps de l’installer !

Installation automatique

SI vous avez choisi un thème via le catalogue de WordPress (voir section sur les thèmes gratuits dans le catalogue WordPress), vous allez pouvoir procéder à une installation automatique.

Lorsque vous survolez le thème que vous souhaitez installez dans le catalogue, il vous suffit de cliquer sur “Installer“.

WordPress se charge alors de récupérer le thème et de l’installer sur votre site internet.

Votre thème est désormais installé. Mais comme pour les extensions, il faut l’activer pour que celui-ci remplace le thème actuel. Cliquez sur “Activer“.

Une fois le thème activé, vous devriez être redirigé vers la page des thèmes disponibles sur votre site, ou encore vers une page de paramètres dédiée au thème qui vient d’être activé.

Ici, j’ai installé et activé le thème Colibri WP et vous pouvez constater qu’il me propose plusieurs options pour l’apparence de la page d’accueil.

Je ne détaillerai pas ici la marche à suivre car chaque thème dispose de ses propres options.

Allez maintenant visiter la page d’accueil de votre site pour constater le changement de thème.

Installation manuelle

Dans le cas où vous avez opté pour un thème payant ou pour un thème gratuit non disponible sur le catalogue WordPress, vous allez devoir procéder à une installation manuelle.

Rendez-vous dans “Apparence” > “Themes” dans le menu de gauche.

Cliquez sur le bouton “Ajouter” en haut.

Sur l’écran suivant, cliquez sur “Téléverser un thème“.

Une nouvelle section apparaît. Cliquez sur “Choisir un fichier“. La boite de dialogue de sélection de fichiers de votre système d’exploitation s’ouvre. Sélectionnez le fichier du thème que vous avez préalablement téléchargé. Ce doit être un fichier au format ZIP.

Une fois le fichier sélectionné, le nom du fichier devrait être affiché entre les deux boutons. Ici, j’ai choisi le fichier d’installation pour le thème Newspaper (même si on ne voit pas le nom du fichier en entier). Cliquez sur “Installer” pour télécharger le fichier sur votre site web et l’installer.

Une fois l’installation terminée, il ne vous reste plus qu’à l’activer en cliquant sur “Activer“.

Vous êtes alors redirigé vers la page des thèmes disponibles sur votre blog ou bien sur une page de configuration du thème, comme ici pour le thème Newspaper.

Notez que chaque thème dispose de ses propres options de configurations, je ne m’étendrai donc pas sur le sujet ici.

Il ne vous reste plus qu’à visiter la page d’accueil de votre site pour voir les changements apportés.

Étape 7 : Créer les pages

Dans cette étape, nous allons nous attacher à créer les pages légales requises pour tout site internet.

Rendez-vous sur “Pages” > “Ajouter” dans le menu de gauche pour créer une nouvelle page.

Page Mentions légales

Vous voici sur une nouvelle page blanche. Commencer par saisir le titre dans le champ “Saisir le titre“. Étant donné que nous sommes en train de créer la page des mentions légales, nous allons donc la nommer “Mentions légales“.

Une fois le titre saisi, il va nous falloir rédiger les mentions légales dans le champ “Commencez à écrire ou saisissez «/» pour choisir un bloc“.

Nous ne verrons pas dans ce guide comment apprendre à utiliser l’éditeur de texte de WordPress, nommé Gutenberg, ni son système de bloc.

Vous pouvez apprendre à utiliser Gutenberg grâce à ce très bon article de WPFormation.

Si vous souhaitez être productif rapidement, vous pouvez consulter mon article sur les raccourcis clavier disponibles pour Gutenberg.

Afin de vous aider à rédiger vos mentions légales, vous pouvez utiliser le générateur de mentions légales de RocketLawyer. Cet outil vous permettra de rapidement générer vos mentions légales en remplissant quelques informations.

Copier simplement le texte généré et collez le texte dans le champ “Commencez à écrire ou saisissez «/» pour choisir un bloc” .

La mise en forme devrait être conservée. Pour prévisualiser votre page, cliquez sur le bouton “Prévisualiser” en haut à droite.

Si vous êtes satisfait de votre page, vous pouvez la publier, c’est-à-dire la rendre visible au public, en cliquant sur le bouton “Publier” en haut à droite.

WordPress vous demandera une confirmation. Cliquez sur “Publier” si vous souhaitez toujours publier la page. Vous aurez toujours la possibilité de la modifier par la suite, voire même de la repasser en mode privé pour que la page ne soit plus visible au public.

Voilà, votre page est désormais publiée, vous pouvez cliquer sur “Voir la page” pour voir votre nouvelle page.

Autres pages

Selon les besoin de votre site internet, vous pouvez répéter le processus de la page des mentions légales pour créer les autres pages de votre site.

Conclusion

Voilà, c’est terminé pour ce guide sur la configuration de votre site WordPress ! J’espère que ce guide vous aura été utile.

Évidemment, ce guide a pour vocation à être le plus générique possible et ne peut couvrir tous les besoins de votre futur site. Il vous faudra ajouter d’autres extensions, configurer votre thème, configurer vos différents menus etc…

Mais puisque les possibilités d’un site WordPress sont infinies et les types de sites possibles très différents (blog, site vitrine, landing page, site e(commerce, portfolio, etc…), il m’est impossible de couvrir la totalité de ce qu’il est possible de faire avec WordPress.

N’hésitez pas à visiter ma page de ressources si vous rechercher les meilleures extensions pour votre site WordPress.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur reddit
Partager sur email
Jonathan Gerbaud

Jonathan Gerbaud

De -10K€ à +100 K€ en un an. C'est le pari un peu fou que je me suis lancé suite à la mésaventure professionnelle qui m'a fait connaitre la dette pour la première fois de ma vie. Mais comme je le dis toujours, ce n'est qu'un nouvel obstacle avant le succès !

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey, je m'appelle
Jonathan Gerbaud.
Après 15 ans passé dans le domaine de l'informatique, j'ai décidé de me reconvertir dans le monde du marketing sur internet. J'ai lancé ce blog en 2018 avec l'objectif de générer 100K€ par an grâce à différentes méthodes de création de revenus.
Articles populaires
Suivez Project 41