Comment créer un blog ou un site internet avec WordPress

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur reddit
Partager sur email

Alors oui, vous pouvez créer un blog ou un site internet gratuitement. C’est tout à fait possible. Mais je pars du principe que vous êtes sérieux à propos de votre nouveau blog et que vous n’allez pas l’oublier ou l’abandonner dans 3 jours.

Vous voulez votre propre nom de domaine (l’adresse web du site, par exemple pour mon site web c’est “project41.fr”) parce que vous voulez votre nom bien à vous, qui vous correspond.

Et puis mine de rien, payer ne serait que 5 à 10€ par mois pour votre blog, ça vous motive à créer du contenu. C’est tout bête mais la simple idée de se dire qu’on a encore rien fait et qu’on “perd” de l’argent tous les mois pour rien pour son blog, mine de rien, ça motive à se bouger les fesses !

Comment créer un blog, étape 1 : Trouver un nom (de domaine)

Que vous souhaitiez créer un blog ou un site web, choisir un nom pour votre nouveau site internet peut déjà s’avérer une tâche compliquée. Mais trouver un nom de domaine disponible est encore plus ardu. Personnellement, ça me prend entre 30 minutes et 10 heures à chaque fois que je crée un nouveau blog, et je dois en avoir créé une bonne quinzaine.

Pour celles et ceux qui ne comprendraient pas bien le problème, je vous explique.

Premièrement, puisque vous allez créer un nouveau blog ou site web, vous allez devoir lui trouver un nom, original de préférence.

Ensuite, et c’est là que ça devient compliqué, vous aller devoir vérifier que le nom de domaine est bien disponible. Car depuis les débuts d’internet, bon nombre de noms de domaines ont déjà été réservés.

Mais ne vous inquiétez pas, il y en a encore beaucoup de disponibles. Mais commençons par le commencement :

C’est quoi un nom de domaine ?

C’est tout simplement l’adresse web de votre blog ou site web. Par exemple, pour Google c’est google.fr ou google.com, pour Facebook c’est facebook.com, pour mon site c’est project41.fr.

Un nom de domaine, c’est un nom + une extension de domaine. L’extension de domaine peut être .fr, .com, .net, .org, .info, etc…

Aujourd’hui, vous pouvez trouver beaucoup plus d’extensions de domaine. Auparavant, elles étaient limitées aux extensions de pays (.fr pour la France, .be pour la Belgique, .ca pour le Canada, etc…) ainsi qu’à .com, .net et .org. Aujourd’hui, on peut trouver tout un tas d’extensions comme .bzh ou .bretagne pour la Bretagne, .shop pour les magasins, .tech, .finance, .paris, etc…

Une fois votre nom trouvé, il va falloir s’assurer que le nom de domaine associé est disponible. Et comme il existe désormais des milliards de sites web, il est très probable que le nom de domaine que vous aurez choisi soit déjà utilisé par quelqu’un d’autre.

Pourquoi ai-je besoin d’un nom de domaine ?

Pique vous aller créer un blog, il vous faut pour celui-ci un nom, en l’occurrence un nom de domaine. Un nom de domaine, par exemple, monsuperdomaine.fr, est l’adresse publique de votre site web. En réalité, il y a toute une mécanique qui se passe en coulisses sur le web qui va associer une adresse IP à votre nom de domaine.

Une adresse IP, c’est quoi ? C’est tout simplement l’adresse d’un ordinateur connecté à internet. C’est comme votre adresse postale pour votre maison ou appartement (ou château, soyons fous !), mais pour votre ordinateur sur internet.

Actuellement, il y a deux systèmes qui cohabitent : les adresses IP v4 (version 4, qui ressemblent à 193.160.17.242 par exemple), et IP v6 (version 6, qui ressemblent à 3ffe:1900:4545:3:200:f8ff:fe21:67cf par exemple).

Les adresses IP v6 vont remplacer le système IP v4 car le nombre d’adresses IP v4 disponible sera bientôt épuisé, un peu comme quand on a ajouté de nouveaux préfixes (01 à 09) à nos numéros de téléphone à 8 chiffres car on avait épuisé le stock.

Pour en revenir à nos noms de domaine, votre site web est hébergé (ou stocké si vous préférez), sur un ordinateur (qu’on appellera “serveur”), bien évidemment relié à internet. Votre site web est donc sur un serveur dont l’adresse est une adresse IP composée de chiffres et de lettres.

Lorsque vous tapez monsuperdomaine.fr dans votre navigateur, celui-ci va demander à un serveur DNS quelle est l’adresse IP associée à ce nom de domaine.

En fait, un serveur DNS, c’est comme un annuaire postal. Vous demandez un nom et un prénom, on vous renvoie une adresse postale.

Pour le serveur DNS, on demande un nom de domaine et on nous renvoie une adresse IP.

Il est donc bien plus facile de lire et retenir, pour nous autres humains, monsuperdomaine.fr plutôt qu’une suite de chiffres et de lettres comme 3ffe:1900:4545:3:200:f8ff:fe21:67cf qui est plutôt réservée au langage des ordinateurs.

Bien choisir son nom de domaine

Le moyen le plus simple de trouver un nom ainsi qu’un nom de domaine disponible quand vous créez un blog est de taper son nom. Par exemple, j’ai pu facilement réserver jonathangerbaud.fr et jonathangerbaud.com où j’hébergeais mon site vitrine professionnel pour mes services de création d’applications mobiles (oui, j’étais programmeur avant et ma spécialité était de réaliser des applications Android).

Choisir son nom peut-être une bonne idée si vous créez un blog personnel ou si vous êtes prestataire de services indépendant (comme je l’étais) ou encore si vous souhaitez lancer votre propre marque sous votre propre nom.

Dans le cas d’un blog où vous souhaitez rester anonyme, ce n’est évidemment pas une bonne idée.

De même, je ne recommande pas d’utiliser votre nom (prénom + nom de famille) comme nom de marque. Car si un jour, si vous souhaitiez, pour une raison ou pour une autre, revendre votre business, vous pouvez imaginer que revendre votre nom s’avérera difficile et peu attractif pour les éventuels repreneurs et acheteurs.

De plus, utiliser votre nom comme nom de marque implique que vous êtes le produit ainsi que son image.

Essayez de trouver un nom de domaine sans tiret, si possible en “.fr” si vous souhaitez cibler la France (ou .be pour la Belgique, .ca pour le Canada, .ch pour la Suisse ou encore l’extension de votre pays) ou bien le .com si vous ciblez l’international.

Il vous faudra surement trouver une combinaison de mots, les mots seuls étant déjà tous réservés.

Un moyen simple de trouver un nom original est de prendre un terme dans le domaine que vous ciblez, et d’y ajouter un ou deux mots.

Par exemple, si votre site ou blog parle de marketing, vous prenez “marketing” et vous le préfixez ou suffixez avec d’autres mots. Comme par exemple lechatdumarketing.fr ou marketingmonamour.fr. Je viens d’inventer ces deux noms, je n’ai pas vérifié s’ils étaient disponibles mais cela vous donne des idées pour trouver des noms originaux.

La dernière règle étant d’éviter les noms à rallonge. Un nom comportant trop de caractères est plus difficile à se remémorer pour les internautes.

Comment créer un blog, étape 2 : Choisir son hébergeur web

Qu’est-ce qu’un hébergement web ?

Un service d’hébergement web (ou simplement un hébergeur web) est une entreprise qui possède des tonnes de serveurs, dans des bâtiments appelés datacenters (centre de données). L’hébergeur web loue l’espace disponible sur ses serveurs à quiconque souhaitant que son ou ses sites internet apparaissent sur le web.

Là où d’autres grandes entreprises, telles que Google, Amazon et Microsoft, disposent aussi d’un grand nombre de datacenters via lesquels ils offrent une multitude de services, essentiellement destinées aux développeurs (programmeurs) et entreprises, les hébergeurs web sont spécialisés dans l’hébergement de sites web et les services associés.

Quels sont les types d’hébergement web ?

Il existe plusieurs types d’hébergement:

  • Les hébergements dits “mutualisés” : Un serveur partage ses ressources (disque dur, processeur, mémoire RAM, …) avec plusieurs sites web de propriétaire différents qui sont hébergés sur ce même serveur. C’est le type d’hébergement le moins onéreux.
  • Les hébergements cloud : Plusieurs serveurs peuvent être mobilisés pour s’adapter au trafic de votre site. L’avantage réside dans cette modularité à mobiliser des ressources en temps réel en fonction des pics de trafic.
  • Les hébergements VPS : je vous passe les détails techniques car c’est assez compliqué mais le VPS est à mi-chemin entre le mutualisé ci-dessus et le dédié ci-dessous. C’est une bonne solution si votre site web demande trop de trafic pour un mutualisé mais pas assez pour investir dans un serveur dédié.
  • Les hébergements dits “dédiés” : Vous louez un serveur entier et seul votre site web y sera hébergé. C’est le type d’hébergement le plus cher.

Les hébergements mutualisés suffiront si vous commencez votre site. Les autres types d’hébergements sont plus adapté lorsque votre site web attire un trafic conséquent et que les performances d’un hébergement mutualisé ne suffisent plus.

Un des gros avantages de l’hébergement mutualisé par rapport aux hébergements VPS et dédiés est que la configuration du serveur est gérée par l’hébergeur et que vous n’avez rien à faire.

N’optez surtout pas pour un VPS ou un serveur dédié si vous n’y connaissez rien en informatique. À titre d’information, même moi qui suis développeur (programmeur) depuis 15 ans, je ne m’y aventurerai pas ! C’est vous dire.

Le meilleur hébergeur web

Il existe de nombreux hébergeurs web dans le monde. Après de nombreuses années chez OVH, j’ai fait le choix de passer chez Infomaniak, un hébergeur Suisse. Et j’en suis ravi ! Voici quelques commentaires de clients trouvés sur le web :

Comment créer un blog, étape 3 : Commander son hébergement web

Commander son hébergement chez Infomaniak

Première chose à faire, rendez-vous sur www.infomaniak.com.

La page d’accueil d’Infomaniak

Maintenant, vous allez devoir saisir votre nom de domaine que vous aurez choisi (voir la section Bien choisir son nom de domaine si ce n’est pas déjà fait).

Saisissez simplement le nom de domaine que vous aurez choisi dans le champ de saisie au centre de la page, à coté de “www.”. N’oubliez pas de terminer votre nom de domaine par une extension de domaine comme “.fr” ou “.com” par exemple.

Exemple avec “monsuperdomaine.fr

Si votre nom de domaine est disponible, la page suivante (ci-dessous) vous indiquera que vous pouvez le réserver.

Dans le cas contraire, on vous informera que le domaine n’est pas disponible, comme dans la capture ci-dessous où j’ai essayé de réserver “google.com” et qui est donc marqué en rouge.

Bizarrement, google.com est déjà pris…

Il vous faudra alors soit trouver un autre nom, soit une autre extension (“.com, “.net”, “.info”, …). Faites attention cependant si vous essayez de trouver une extension différente. C’est toujours une bonne idée d’aller voir le site web qui correspond au nom de domaine que vous vouliez pour vérifier si le site web en question n’est pas détenu par une grande marque.

En effet, réserver un nom de domaine dont l’extension principale (.com ou extension de pays comme .fr) est déjà détenue par une marque internationale n’est pas forcément une bonne idée pour des raisons de copyright sur le nom de marque (n’essayez pas de réserver un nom qui s’approcherait trop de “Amazon” par exemple…).

Une fois que vous avez un nom de domaine disponible, cliquez sur “Suivant” à droite.

Commence alors le processus d’inscription. On vous demande d’abord votre adresse email. Saisissez-la puis cliquez sur “Suivant”.

Renseignez ensuite vos informations personnelles pour créer votre compte.

On vous demande enfin de choisir un mot de passe et de renseigner votre numéro de téléphone, ceci à des fins de sécurité.

Cliquez sur “Terminer” pour finaliser la création de votre compte.

Vous arrivez à présent sur la page pour commander votre nom de domaine. Celui-ci devrait déjà être pré sélectionné et on vous offre la possibilité de commander d’autres extensions de domaine.

Si vous ne souhaitez qu’un seul nom de domaine, celui que vous avez choisi, cliquez sur “Suivant”. Je ne vous conseille pas de réserver plusieurs extensions, sauf si vous souhaitez un site à l’international et vous souhaitez à la fois commander le “.com” et le “.fr” par exemple.

Commander plusieurs noms de domaines vous coûtera plus cher, sachant que les extensions de domaine ne sont pas toutes au même tarif.

Vous devez désormais choisir votre hébergement (voir section “Qu’est-ce qu’un hébergement web” si vous avez déjà oublié ce que c’était).

Je vous conseille d’opter pour la version “Classic“. Elle vous permettra de disposer à la fois de l’hébergement et d’adresse emails pour votre domaine.

Par exemple, si votre nom de domaine est “monsuperdomaine.fr“, vous pourrez obtenir une adresse telle que “contact@monsuperdomaine.fr” ou “jonathan@monsuperdomaine.fr” par exemple.

Une adresse email associée au nom de domaine vous donnera plus d’autorité et de professionnalisme.

Si vous ne voulez pas d’adresse email avec votre nom de domaine, vous pouvez opter pour la version “Web Only“, qui est la même que l’option “Classic” mais sans les adresses email justement.

La version “Serveur Cloud” est réservée à une usage plus professionnel, pour les sites web à fort trafic. Je ne vous empêche pas d’opter pour cette option si vous souhaitez plus de performances mais le tarif mensuel n’est pas le même…

On vous affiche ensuite un récapitulatif, avec les tarifs annuels (aucun hébergeur ne propose d’abonnement mensuel même si tous indiquent leurs tarifs au mois). Vous pouvez cliquer sur “Configuration avancée” si vous souhaitez augmenter les capacités de votre hébergement.

Vous pourrez modifier différents curseurs pour personnaliser votre hébergement web et le nom de d’adresses email selon vos besoins.

Si vous n’y connaissez rien, je vous conseille de ne rien toucher. Notez qu’augmenter l’espace disque, le nombre de sites web, d’ip dédiées ainsi que d’adresses email fera augmenter votre tarif annuel.

Cliquez sur “Suivant”.

Ici, on vous propose 3 options pour votre nom de domaine.

DNS Fast Anycast vous permet de répliquer les entrées DNS sur toute la planète. Pour faire simple, les serveurs d’Infomaniak sont en Suisse. L’affichage de votre site sera donc rapide si votre ordinateur est en Suisse ou dans les pays frontaliers de la Suisse. Mais cela sera beaucoup moins rapide si l’ordinateur qui tente d’accéder à votre site web est aux États-Unis par exemple. Infomaniak dispose de serveurs sur toute la planète, cette option vise à faire en sorte d’utiliser le serveur le plus proche de l’utilisateur pour accélérer le temps de chargement de votre site web.

La localisation des serveurs DNS d’Infomaniak dans le monde

Cette option peut être utile si vous souhaitez attirer du trafic en dehors de l’UE. J’ai personnellement pris cette option car j’héberge plusieurs sites web avec ce même hébergement, dont certains sont à destinations de l’international.

Renewal Warranty est une assurance pour votre nom de domaine. Votre nom de domaine est renouvelé automatiquement chaque année. Mais dans le cas où votre moyen de paiement ferait défaut, cette assurance vous permet de conserver votre nom de domaine le temps de résoudre le défaut de paiement. Dans le cas contraire, votre nom de domaine serait remis sur le marché et n’importe qui pourrait alors le réserver.

Avec cette option, Infomaniak renouvelle votre domaine pour 280 jours, ce qui devrait largement vous laisser le temps de résoudre les problèmes de paiement.

Je n’ai personnellement pas pris cette option.

Enfin, Domain Privacy permet de protéger vos informations personnelles dans le WhoIs en les rendant inaccessibles. Le WhoIs, c’est tout simplement un annuaire qui permet d’obtenir les coordonnées du propriétaire de n’importe quel nom de domaine. Activer l’option Domain Privacy, c’est un peu comme passer sur liste rouge dans l’annuaire téléphonique.

Sans protection WhoIs à gauche, avec protection à droite

J’ai personnellement activé cette option. Cela permet d’éviter de recevoir des messages frauduleux essayant de vous faire payer pour apparaître dans de soi-disant annuaires de sites web par exemple.

Choisissez les options que vous désirez en cliquant sur “Activer” et cliquez sur “Suivant”.

Vous devez ensuite vérifier et compléter si nécessaire les informations regardant le propriétaire du nom de domaine (c’est-à-dire vous). Cliquez sur “Suivant” lorsque c’est fait.

On vous affiche ensuite un récapitulatif de votre commande. Prenez le temps de vérifier que vous ne vous êtes pas trompé dans le nom de votre domaine. Cliquez sur “Suivant”.

Enfin, vient l’écran où vous devez accepter les conditions générales de vente. Lisez les ou non, et cliquez sur “Suivant”.

Il est temps de procéder au paiement. Remplissez les détails de votre carte bancaire ou de votre compte Paypal puis cliquez sur “Valider le paiement”.

Selon votre mode de paiement, vous aurez peut être un écran supplémentaire pour autoriser le paiement par votre banque.

Infomaniak vous informe que votre paiement est accepté. Cliquez sur “Suivre ma commande”.

Votre commande est désormais en cours de préparation. Vous serez informé par email lorsque votre hébergement sera prêt. Comptez une vingtaine de minutes environ pour que votre hébergement soit opérationnel. Vous pourrez ensuite passer à l’étape suivante.

Voilà à quoi ressemblera votre site lorsque l’hébergement web sera prêt.

Lorsque votre hébergement est prêt, tapez votre nom de domaine dans la barre d’adresse de votre navigateur web. Vous devriez voir un écran tel que celui ci-dessus. Votre hébergement web est désormais opérationnel, il est temps d’installer WordPress !

Comment créer un blog, étape 4 (optionnelle) : Installer un certificat SSL

Si ce n’est pas fait automatiquement, vous allez devoir générer un certificat SSL.

Qu’est-ce qu’un certificat SSL ?

SSL est une abréviation utilisée pour Secure Sockets Layers (traduit littéralement par Couche de Sockets Sécurisée, ce qui ne veut pas dire grand chose avouons-le). C’est un ensemble de protocoles de cryptage utilisés sur Internet pour sécuriser l’échange d’informations et fournir des informations sur les certificats.

Pour faire plus simple, ces certificats donnent à l’utilisateur une assurance quant à l’identité du site web qu’il visite.

Dans la plupart des navigateurs web modernes (Chrome, Firefox, Edge, Safari, …), les utilisateurs peuvent cliquer sur l’icône SSL (cadenas) affichée dans la barre d’adresse pour afficher les informations de certification, d’identification et autres concernant un site web.

Ce site est sécurisé et dispose d’un certificat SSL

Si vous gérez un site e-commerce ou tout autre site qui exige que l’utilisateur soumette un paiement ou se connecte à un compte, vous devez alors utiliser un certificat SSL.

Si votre site web n’utilise pas de certificat SSL, Chrome et les autres navigateurs modernes le marquent comme non sécurisé comme dans la capture ci-dessous.

Site non sécurisé

En tant que visiteur d’un site web, vous devez faire preuve d’une extrême prudence sur les sites web qui portent le label “Non sécurisé”. Je vous recommande de ne pas leur communiquer d’informations personnelles.

Dans tous les cas, il est préférable que votre site web ou votre blog dispose d’un certificat SSL.

Pourquoi ai-je besoin d’un certificat SSL ?

Les certificats SSL protègent vos informations sensibles telles que les informations relatives aux cartes de crédit, les noms d’utilisateur, les mots de passe, etc. En outre, un certificat SSL :

  • Assure la sécurité des données entre les serveurs
  • Améliore votre classement sur Google
  • Renforce la confiance de vos clients/visiteurs
  • Améliore les taux de conversion

Installer un certificat SSL

Rendez-vous sur votre tableau de bord.

Le tableau de bord de l’administration Infomaniak.

Cliquez sur “Domaine”.

Créer un blog : Commander certificat SSL

A droite, cliquez sur “Commander un certificat SSL”.

Créer un blog : Installer certificat SSL

Dans la boite de dialogue qui s’affiche, cliquez sur “INSTALLER UN CERTIFICAT SSL”.

Créer un blog : Certificat SSL Let's encrypt

Pour cette étape, on vous demande quel type de certificat SSL vous désirez. Vous avez le choix entre le certificat gratuit par Let’s Encrypt et deux certificats payants (Standard DV et Business EV) fournit par Sectigo, la première autorité de certification au monde.

À moins que vous ne souhaitez payer, choisissez le certificat de Let’s Encrypt. Si vous choisissez un certificat payant, prenez l’option multi-domaine car vous allez vouloir un certificat pour monsuperdomaine.fr et www.monsuperdomaine.fr (exemple dans le cas où votre domaine est monsuperdomaine.fr).

Cliquez sur “Suivant”.

Créer un blog : Installation certificat SSL en cours

Vous verrez alors la progression de l’installation de votre certificat SSL qui devrait être assez rapide.

Créer un blog : Certificat SSL installé

Voilà, votre certificat est désormais installé ! Vous pouvez aller vérifier en tapant votre nom de domaine dans votre navigateur, vous devriez voir apparaître l’icone “cadenas” à côté de la barre d’adresse.

Comment créer un blog, étape 5 : Installer WordPress

C’est quoi WordPress ?

WordPress est l’outil le plus populaire au monde pour la création de sites web. WordPress est capable de créer n’importe quel style de site web, du simple blog au site web d’entreprise complet. Vous pouvez même utiliser WordPress pour créer une boutique en ligne.

Vous dites que vous n’avez jamais construit de site web ? Ce n’est pas un problème ! Avec WordPress, vous n’avez besoin d’aucune compétence en matière de programmation ou de conception pour créer un site professionnel. Vous pouvez choisir parmi des milliers de designs de sites gratuits (appelés “thèmes” dans le monde WordPress).

Pour vous donner une petite idée de la force de WordPress sur le web, on estime que WordPress propulse 35% de tous les sites existants sur la toile, soit pas moins d’un site sur trois !

Installer WordPress sur votre hébergement Web chez Infomaniak

OK, il est temps de passer aux choses sérieuses ! Rendez-vous dans votre tableau de bord et cliquez sur “Hébergement web”.

Ensuite cliquez sur “Gestion des sites” sous “Mes sites” dans le menu de gauche.

Créer un blog : Installer

Dans la zone “Aucune application installée pour le moment”, cliquez sur “Installer”.

Créer un blog : Choisir WordPress

À cette étape, on vous demande quel type de site vous souhaitez installer. On vous offre plusieurs choix, sélectionner le premier, “WordPress”.

Créer un blog : Configurer WordPress

Il est temps de configurer les informations de base pour votre site WordPress. Choisissez votre nom de domaine si celui-ci n’est pas déjà pré-sélectionné.

Donnez ensuite un nom à votre site. Ne vous prenez pas trop la tête, vous pourrez le changer plus tard lorsque votre site sera opérationnel.

Choisissez un nom d’utilisateur et un mot de passe. Ce sont les identifiants que vous devrez saisir pour vous connecter au panneau d’administration de votre site.

Vous pouvez choisir n’importe quoi pour le nom d’utilisateur, sauf “admin” car c’est le nom d’utilisateur par défaut pour les nouveaux sites WordPress. Choisir “admin” comme nom d’utilisateur vous expose à des attaques faciles par des hackers.

Pour le mot de passe, choisissez-en un d’au moins 8 caractères, plus il sera long, mieux ce sera pour la sécurité de votre site.

Créer un blog : Configuration WordPress

Choisissez le mode avancé si vous souhaitez avoir plus de choix concernant le thème graphique.

Créer un blog : Configuration WordPress

Par défaut, le thème sélectionné est un thème créé par Infomaniak avec le constructeur de site Divi (offert avec l’hébergement Infomaniak).

Le choix du thème est important puisque c’est ce qui défini l’apparence et le design de votre blog. Cette option n’est pas définitive et vous aurez la possibilité de choisir un autre thème quand votre site sera en ligne.

Pour voir d’autres thèmes, cliquez sur “Sélectionner”.

Créer un blog : Choisir un thème WordPress

Une boite de dialogue avec une grille de thèmes s’affiche. Vous pouvez obtenir un aperçu global de chaque thème en cliquant sur l’œil en haut à gauche du thème qui apparaît quand vous survolez un thème. Il n’est pas forcément très visible, je vous l’ai entouré en rouge ci-dessous.

Créer un blog : Visualiser un thème WordPress
L’œil caché…

Une fois votre thème choisi, cliquez sur “Sélectionner” quand vous survolez le thème en question.

Créer un blog : Configuration WordPress

Une fois que vous avez tout rempli et choisi votre thème, cliquez sur “Installer” pour lancer l’installation de votre nouveau blog WordPress.

Créer un blog : Installation WordPress

Un écran de progression s’affiche et devrait rapidement terminer en quelques secondes.

L’aperçu ici correspond à la page d’accueil actuel de ce site au moment où j’ai pris la capture d’écran.

Voilà, votre site est désormais en ligne !

Si vous survolez le nouveau site, vous verrez apparaître deux boutons, comme ci-dessous :

Cliquez sur “Accéder à l’application” pour voir votre site en ligne.

Créer un blog : Thème WordPress Twenty nineteen
Le nouveau site avec le thème Twenty Nineteen

Le bouton “Configurer” quant à lui vous emmènera sur la page d’administration de votre blog WordPress.

Comment créer un blog : Conclusion

J’espère que ce guide vous aura aidé à créer un blog de bout en bout, de réservation de votre de nom de domaine à l’installation de WordPress, en passant par le choix de votre hébergement et l’installation d’un certificat SSL.

La prochaine étape est la configuration de votre site WordPress.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur reddit
Partager sur email
Jonathan Gerbaud

Jonathan Gerbaud

De -10K€ à +100 K€ en un an. C'est le pari un peu fou que je me suis lancé suite à la mésaventure professionnelle qui m'a fait connaitre la dette pour la première fois de ma vie. Mais comme je le dis toujours, ce n'est qu'un nouvel obstacle avant le succès !

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hey, je m'appelle
Jonathan Gerbaud.
Après 15 ans passé dans le domaine de l'informatique, j'ai décidé de me reconvertir dans le monde du marketing sur internet. J'ai lancé ce blog en 2018 avec l'objectif de générer 100K€ par an grâce à différentes méthodes de création de revenus.
Articles populaires
Suivez Project 41